Présentation UTL Quimper
 
Conférences et exposés
 
Voyages d'études
 


- Echanges commerciaux et pratiques rituelles inédites -

Si le site de Mez-Notariou est occupé par des villages importants jusqu’au début de l’époque gauloise (vers 400 avant J.-C.), les activités à caractère rituel, anciennes sur le site, s’y prolongent jusqu’à la fin de l’Antiquité romaine, vers 500 après J.-C, date à laquelle il semble que le lieu soit violemment bouleversé et abandonné, peut-être également pour des raisons religieuses. Durant deux millénaires (1500 avant - 500 après J.-C.), deux types d’activités trouveront, à bien des égards, d’étroites correspondances. Il s’agit, d’une part, des échanges commerciaux et des contacts tout au long de la façade maritime de l’Europe (de la Baltique à l’Egypte), d’autre part, des pratiques rituelles.
Les échanges sont attestés par la présence d’objets issus, entre autres, des contrées lointaines évoquées ci-dessus. Ils ont permis de démontrer assez clairement que Ouessant était un point de passage obligé, et de halte, au long de longues routes maritimes préfigurant l’actuel rail d’Ouessant, ceci au moins depuis le début de l’âge du Bronze. Le besoin d’étain pour la production du bronze dans les civilisations de l’ouest de la Méditerranée, celui de cuivre pour les mêmes raisons en Armorique, figurent sans doute  parmi les plus puissants moteurs de tels échanges.
Destinés autant aux voyageurs en escale qu’aux habitants de l’île, des rituels à caractère religieux très originaux ont été mis en évidence sur le site : traitement sélectif de la faune terrestre, attention particulière portée à certains animaux marins (patelle, oursin), relation avec les cycles lunaires et avec la marée. Originales lors de leur mise en évidence, ces pratiques laissent entrevoir une interprétation du monde étroitement liée à l’environnement océanique de l’île. Peu à peu, leur lecture trouve des correspondances sur le littoral armoricain et bien au-delà. Les comparaisons avec des découvertes continentales ou de mondes anciens classiques montrent que les comportements religieux  des habitants d’Ouessant s’inscrivaient dans des attitudes tout à la fois universelles et adaptées à leur milieu.


UTL Quimper, boîte aux lettres 106, 1 Allée Monseigneur Jean-René Calloc'h, 29000 Quimper - Mentions légales